Partagez :

Vendre en entretien ses qualités intuitives

Par Sébastien • 2 min

✏️ Cet article fait partie des chroniques philosophiques écrites par Sébastien Sors, notre Directeur Pédagogique. Pour les recevoir en avant-première chaque vendredi matin à 8h, inscrivez-vous ici.

 

L’intuition est une qualité marquée dans certains profils de Boussole mais qui paraît difficile à vendre en entretien. Alors pourquoi et comment mieux la mettre en valeur ?

L’intuition est une capacité que nous avons toutes et tous, de la même manière que nous avons tous la capacité de raisonner. À ceci près que l’intuition est tout sauf :

  • du raisonnement
  • basée sur nos connaissances

D’ailleurs, le Larousse la définit comme une “connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience.”

La première difficulté quand on souhaite vendre ses qualités intuitives, c’est que l’on ne peut donc pas expliquer où et comment viennent nos si bonnes idées. La seconde difficulté, c’est la frustration de ne pas arriver convaincre les autres de quelque chose qui nous paraît vrai (et qui l’est objectivement d’après la définition).

Il est alors inutile de partir dans de trop longues argumentations rationnelles car même les grand génies de l’histoire (Galilée, Semmelweis, Boltzmann etc.) n’ont pas réussi à faire passer leur vision sur le coup.

La meilleure des solutions est sans doute de tester et prouver que nos idées sont bonnes. J’ai en tête l’exemple de l’une de nos élèves en recherche de job et très intuitive. Elle a su vendre en entretien ses qualités de visionnaire car elle avait été la première à produire un rapport sur le BitCoin dans sa précédente entreprise.

“Intuition sans action, n’est que ruine de potentiels” aurait pu conclure Rabelais.

Alors, quelle bonne idée pouvez-vous mettre en place aujourd’hui pour prouver votre potentiel intuitif ?