Partagez :

Peut-on devenir qui l’on veut ?

Par Sébastien • 2 min

✏️ Cet article fait partie des chroniques philosophiques écrites par Sébastien Sors, notre Directeur Pédagogique. Pour les recevoir en avant-première chaque vendredi matin à 8h, inscrivez-vous ici.

 

Histoire vraie : Rudy, 23 ans, rêvait d’intégrer l’équipe de football américain de l’université de Notre Dame. Mais du haut de ses 1m70 et 75 kg il n’avait rien de la carrure d’un défenseur.

Après trois refus et deux années de travail acharné, Rudy finit par intégrer l’équipe. Il reste néanmoins sur le banc de touche pendant un an, jusqu’au jour où il entre sur le terrain et réalise un plaquage décisif. Il devient alors un héros et aura même un film à son nom.

Les américains raffolent de cette histoire car elle suggère que l’on peut devenir qui l’on veut à partir du moment où l’on persévère.

Mais est-ce bien vrai ? Sans doute pas puisque Rudy arrête tout de même sa carrière de joueur un an plus tard.

La véritable morale de cette histoire se trouve dans ce que Rudy a pu faire ensuite, en devenant un des conférenciers les plus inspirants aux États-Unis. L’équipe de Notre Dame n’était donc qu’un passage pour qu’il tende vers son véritable talent : celui de motiver et enthousiasmer les autres. On devrait alors davantage retenir que :

“On ne devient pas qui l’on veut, mais on devient qui l’on est vraiment.”