développement personnel

Partagez :

Le sur-développement personnel

Par Sébastien • 2 min

On a tous ce copain, cette copine ou ce membre de notre famille qui est à fond dans le développement personnel.

Il ne peut pas s’empêcher par exemple de vous reprendre dès que vous utilisez un mot négatif pour vous dire “attention, faut avoir des pensées positives parce que blablabla …”

Peut-être même que cette personne c’est vous ! En tous les cas, ça a été moi un jour.

Lorsque l’on commence à se plonger dans l’univers du développement personnel, il se passe toujours quelque chose de spécial. Comme si l’on avait découvert un trésor qui nous dépasse et qu’on a hâte de partager.

Ce que l’on apprend change nos vies, mais il arrive parfois qu’on accorde une importance démesurée à tous ces savoirs et théories. Au point, qu’un livre qui devait simplement apporter une meilleure compréhension, devient une sorte de règlement à suivre de façon stricte si l’on veut être heureux.

C’est par exemple ce qui se passe en ce moment autour de l’éducation positive dont on parlait dans la chronique de la semaine dernière.

Il existe un mouvement de fond d’un extrémiste sans doute involontaire, qui dit qu’il faut élever ses enfants ainsi et pas autrement. Ce mouvement met une telle pression que certains parents se plient en quatre pour donner un maximum de liberté à leurs enfants. Sauf qu’ils se déséquilibrent totalement au passage.

Les effets “éducation positive” ou “développement personnel” peuvent donc devenir rapidement contre-productifs. Mais si ces dérives existent, je ne crois pas pour autant qu’il faille tout jeter à la poubelle.

Au contraire, il est sans doute préférable d’explorer ces sujets tout en faisant au mieux pour rester objectif et sensible à ce que toutes ces choses nous apportent réellement.

Où en êtes-vous donc dans votre exploration du développement personnel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *