Partagez :

Compassion

Par Sébastien • 1 min

On l’a tous vécu un jour. Ce jour où tout d’un coup une amitié s’arrête sans savoir pourquoi.

C’est une rupture douce et brutale à la fois. Brutale parce que vous ne l’avez pas vu venir et douce parce que vous savez que l’autre est toujours là. Il est là, mais ce n’est plus comme avant.

L’étonnement laisse place à une confusion totale et une colère étouffée par une bienséance qui cherche à vous raisonner.

Les mois passent, les années passent et il reste difficile de vous détacher de ce souvenir amer. La page n’a pas encore été tournée.

Jusqu’au jour où vous vous mettez à la place de cet ami. Où vous comprenez que votre présence était devenue la source d’une souffrance que vous ne lui auriez jamais souhaitée.

Cette souffrance, vous ne la voyiez pas, vous ne pouviez pas la voir et les autres ne pouvaient pas la voir non plus.

C’était une souffrance intérieure et cet ami a eu l’occasion de s’en débarrasser.

Il s’est débarrassé d’elle, mais tragiquement, de vous avec.

Sur la dernière page à tourner de cette histoire, il était donc simplement écrit : compassion.