Mascotte WAKE UP - Saut grand groupe - Fintech

Partagez :

Comment passer du grand groupe à la Fintech ?

Par Anaïs • 4 min

La perspective est alléchante, mais le saut n’est pas si simple.

Les Fintech attirent les collaborateurs de grands groupes pour de multiples raisons : plus de flexibilité, plus de rapidité, plus grande liberté d’action, plus d’impact. Elles offrent aussi l’opportunité de vivre une potentielle success story de la finance à l’instar de Compte Nickel, Leetchi, Younited Credit etc. 🚀

On a listé les 5 grands principes à avoir en tête avant de faire le grand saut :

1. Le temps de la Fintech n’est pas celui du grand groupe

Fini les projets qui mettent 4 ans à s’implémenter. À l’échelle de la Fintech, tout va beaucoup plus vite : Pumpkin est passé de 0 à 250 000 utilisateurs en moins de 3 ans. Alan est devenue la première assurance santé indépendante et a levé 12 millions d’euros en moins de 10 mois. Lendix est passé n°1 sur le marché européen du crowdfunding en 8 mois.

Si tout va plus vite, c’est que le marché est ultra prometteur. Les start-ups Fintech viennent désormais proposer une alternative non-bancaire crédible aux clients. D’ici à 2020, le cabinet de stratégie McKinsey estime une baisse de 20 à 60 % des bénéfices bancaires selon les métiers, suite à l’arrivée des Fintech sur le marché des services financiers.

Et qui dit croissance rapide, dit aussi évolution de carrière prometteuse. Si cela fait 10 ans que vous êtes dans votre cabinet de conseil, vous auriez peut-être pu vivre 2 à 3 succès start-ups. 🙄

2. Être prêt•e à rejoindre une aventure

La prise de risque est inhérente au fait de rejoindre une start-up. Il est donc important de savoir évaluer l’environnement et la société que vous vous apprêtez à rejoindre.

Hormis la viabilité du business modèle, les VCs parient sur l’humain. Imitez les ! Le facteur humain est d’autant plus important pour vous, car ce sera votre quotidien, avec un rythme très soutenu.

Avez-vous eu un bon feeling avec les fondateurs ? Leurs personnalités cascadent sur toute la culture d’entreprise et sur le succès de la boite. Parlez aux équipes, posez vos questions, soyez curieux sur la culture d’entreprise et faîtes appel à votre intuition.

3. Le problème de la connaissance

Faut-il tout savoir ? L’école nous apprend beaucoup de choses et nous n’utilisons finalement qu’une infime partie de ce savoir dans notre vie quotidienne.

Lorsque vous entrez dans une start-up, encore à un stade early-stage, le rapport s’inverse. Vous connaissez 5 % du sujet et vous avez 95 % à apprendre. Plus vous arrivez tôt sur le niveau de maturité de la start-up, plus il vous faudra être autodidacte.

Stay hungry, stay foolish.

4. Et l’innovation dans tout ça ?

On parle beaucoup d’innovation, un peu trop même. A tel point que vous vous demandez si vous allez réellement trouver l’innovation ce que vous cherchez dans une Fintech. On a écrit cette petite équation pour vous :

Aventure entrepreneuriale + Saut dans l’inconnu + Apprendre de nouvelles choses + Inventer de nouvelles solutions + Avoir la liberté de faire évoluer votre poste en interne = L’innovation est présente au quotidien.

Duh.

5. L’attitude générale pour intégrer cet univers Fintech

Pour innover, il faut souvent mettre son ego de côté. L’égo est souvent vu comme l’ennemi du succès, car il empêche de s’ouvrir à l’extérieur et aux idées des autres. Soyez prêts à vous remettre en question, tout en ayant conscience de vos talents et des missions dans lesquelles vous vous épanouissez le plus.

Les cofondateurs de Pumpkin ont pris l’habitude de se noter chaque fin de mois, sur ce qu’ils ont plus ou moins bien fait. C’est important de cultiver cette attitude dans votre avancée.

D’une manière générale, si vous prenez du plaisir à aller vers l’inconnu, malgré les difficultés, vous allez continuer de vous développer personnellement.

La question bonus : Et si j’échoue ?

Et si vous ne passez pas la période d’essai, et si le job ne vous plaît plus, et si la boite meurt au bout de 3 ans… And, so what ?

Vous donnerez peut être raison à ceux qui vous ont jalousé un instant “Elle est folle, elle a quitté son CDI très bien payé pour rejoindre une Fintech”, mais vous aurez acquis une expérience extrêmement valorisée par toutes les entreprises.

Les entreprises ne cherchent plus des moutons mais des gens originaux qui sont entrepreneurs de leur propre vie. 👊


Découvrez comment nous aidons les professionnels de la finance à se créer une carrière sur-mesure avec notre programme Fintech

Suivez-nous :