Partagez :

Bullshit jobs : Quand le travail n’est pas reconnu à sa juste valeur

Par Sébastien • 2 min

✏️ Cet article fait partie des chroniques philosophiques écrites par Sébastien Sors, notre Directeur Pédagogique. Pour les recevoir en avant-première chaque vendredi matin à 8h, inscrivez-vous ici.

 

66% des français jugent que leur travail n’est pas reconnu à sa juste valeur par leur entreprise. Il semblerait qu’en France nous ayons un problème de reconnaissance. C’est ce que vient de révéler l’étude de la fondation Jean-Jaurès. Mais reconnaissance de quoi ? Des résultats que l’on obtient au quotidien ? Voulons-nous que l’on nous dise davantage “c’est bien, continue” ?

Et si ce n’était pas du tout ça ? Et si en fait ce qu’attendent les Français, c’est que l’on reconnaisse chez eux quelque chose qu’ils n’ont pas l’occasion de faire ou d’exprimer ?

En clair, que la plupart des Français n’étaient tout simplement pas à leur place pour exprimer leur vrai potentiel ?

Il est vrai qu’il est plus facile de faire porter le chapeau au management ou à l’incertitude économique pour expliquer ce besoin de reconnaissance. Mais travaillant sur le lien entre la psychologie et les métiers depuis bientôt quatre ans, je peux affirmer que l’adéquation entre qui l’on est et ce que l’on fait est un sujet qui est très loin d’être adressé dans notre société.

Je serais donc curieux que la fondation pousse l’étude un peu plus loin pour valider cette hypothèse.

En ce qui concerne notre école, nous avons créé un cours audio pour aider à trouver métier adapté à sa personnalité. Nous sommes mêmes allés encore en proposant une liste de métiers personnalisée en fonction des résultats au test Boussole.

Nous espérons ainsi apporter une pierre à l’édifice de l’épanouissement au travail que nous sommes tant à rechercher.