Jonathan Lehmann

Partagez :

6 moyens de se libérer de la tyrannie du mental

Par Anaïs • 2 min

J’ai rencontré Jonathan Lehmann, auteur et créateur des Antisèches du bonheur pour le premier épisode du podcast WAKE UP Conversations. Un soir d’hiver chez WAKE UP, il est arrivé, emmitouflé d’une écharpe et les cheveux ébouriffés. Rapidement, le courant est très bien passé. Si vous écoutez le podcast, vous verrez : il a cette voix grave, suave, rassurante. Il sait trouver les mots. On dirait que la sagesse est innée en lui. Il nous livre 5 enseignements pour se libérer de la tyrannie du mental : 

  • Le futur et le passé n’existent que dans nos têtes.

La vie ne se passe qu’à l’instant présent. Il n’y a que l’ici et maintenant. Tout le reste des pensées que l’on peut avoir reste de l’ordre de la fiction. Notre mental nous parle de frustrations, d’angoisses et de peurs qui nous mettent constamment soit dans le passé soit dans le futur. Mais ni le passé, ni le futur n’existent ailleurs que dans nos têtes.

Alors bien sûr, l’instant présent est un concept très à la mode mais il est en réalité assez peu compris. On ne peut pas décider d’être dans l’instant présent. Cela demande une compréhension des rouages du mental et une pratique méditative régulière.

 

  • Vous n’êtes pas vos pensées.

C’est une des plus grandes leçons tirée du livre A New Earth d’Eckhart Tolle : il est possible de ne pas s’identifier à ses propres pensées. On peut regarder ses pensées, comme quelque chose d’extérieur à soi et décider de ne pas leur donner de l’énergie. Jonathan raconte comment, alors que son papa était atteint d’une grave maladie, il a réussi à se concentrer sur les aspects positifs de cette situation tragique.

L’exercice consiste donc à passer d’un prisme où vous analysez la réalité en fonction de son apparence à un prisme où vous analysez la réalité en fonction de son utilité.

 

  • Prenez conscience de la part d’ego dans vos décisions

Ah, l’égo ! Jonathan préfère parler du moi-histoire, c’est à dire notre capacité à interpréter une expérience présente avec notre histoire personnelle. Ce concept s’oppose au moi-présent, qui permet de vivre sa vie ici et maintenant à travers les cinq sens. Nous avons tous un moi-histoire et un moi-présent.

Mais souvent, le moi histoire devient le sujet de la plupart de nos décisions et on le laisse capter notre attention. Il prend de la place et génère des pensées négatives par rapport au futur (des peurs) ou par rapport au passé (des frustrations).

Arrêter d’accorder de l’attention à son moi-histoire permet d’être dans le moment présent.

 

  • Méditez

Vous l’aurez compris, la pratique méditative permet d’accorder de l’attention au moi-présent et par conséquent, de se libérer de la tyrannie du mental. C’est une pratique incontournable.
L’exercice consiste à : ramener votre attention encore et toujours sur l’instant présent quand elle commence à se perdre dans des pensées de passé et futur. Pour construire une capacité d’attention à l’instant présent, il faut simplement se concentrer sur sa respiration et ses sens.

 

  • Exprimez votre gratitude

Jonathan suggère ensuite de façonner l’histoire du moi-histoire, c’est à dire de diminuer la place et la force des réseaux neuronaux relatifs aux pensées négatives. Et à contrario, renforcer les réseaux neuronaux relatifs à des pensées positives.

Pour cela, rien de tel que d’exprimer sa gratitude, c’est à dire remercier pour toutes les choses positives de notre vie.

Une des techniques que nous partage Jonathan est la douche de gratitude qui consiste à formuler de 3 à 10 choses dont on se réjouit en attendant que l’eau soit chaude sous la douche !

 

  • Videz vos poubelles mentales

Il faut extérioriser le mental pour lui éviter de tourner en rond. Chaque matin, avant toute chose, Jonathan suggère de prendre un cahier et d’écrire tout ce qui nous passe par la tête. Quels sont les thèmes qui préoccupent mon mental pour ensuite statuer dessus ? Des courses à faire en passant par les objectifs de la journée ou des rêves de vie, l’idée est de laisser tout couler hors de soi, sans jugement, sans chercher à écrire quelque chose de beau ou de cohérent.

⚡️Pour écouter la conversation en entier avec Jonathan Lehmann, c’est par ICI .